Visa Onchain Analytics : Focus sur les Stablecoins et le Web3

Dans le monde complexe des blockchains, avec leurs multiples couches et divers stablecoins, l’agrégation des données est un défi de taille.

C’est pourquoi Visa vient de dévoiler son nouvel outil : Visa Onchain Analytics. Cette initiative confirme l’engagement croissant du géant des paiements dans le domaine du Web3. Décortiquons ensemble cette nouveauté.

Visa, figure incontournable dès qu’il s’agit de crypto, est souvent associé à Cuy Sheffield, son éminent responsable. Dans un récent article de blog daté du 25 avril, consacré à l’innovation, Sheffield présente le nouveau tableau de bord conçu en collaboration avec Allium, spécialiste des données on-chain.

Ce tableau de bord offrira des données précises sur les stablecoins. À l’origine de ce projet, les équipes de Visa ont constaté la diversité des usages des stablecoins, rendant parfois leur compréhension ardue.

Comment distinguer, par exemple, les programmes automatisés exécutés par des robots à des fins d’arbitrage, de liquidité ou de gestion des activités des automatic market makers, des transactions réelles en stablecoins ? Voici un extrait de la réflexion des équipes de Visa, sous la direction de Cuy Sheffield :

« Si un utilisateur convertit 100 $ d’USDC en PYUSD sur Uniswap, cela est comptabilisé comme 200 $ de volume total de stablecoins (100 $ d’USDC du portefeuille de l’utilisateur vers le contrat Uniswap et 100 $ de PYUSD du contrat vers le portefeuille de l’utilisateur). »

visa stablecoin cryptomonnaie

L’objectif de Visa Onchain Analytics est donc de filtrer ces activités en éliminant ce qu’ils appellent « le bruit », c’est-à-dire les données superflues qui obscurcissent la compréhension précise du marché.

Pour mieux comprendre l’activité des stablecoins sur les principales blockchains, Visa lance cet outil novateur :

LIRE  Visa et Mastercard : Catalyseurs de l'essor des cryptomonnaies

« Le tableau de bord est conçu pour fournir une vue d’ensemble claire et facilement accessible des données agrégées des blockchains publiques, en commençant par les stablecoins. Des informations sur les utilisateurs actifs, les volumes par pièce et par blockchain, ainsi que la taille des transactions et d’autres mesures en évolution constante, sont disponibles dans le tableau de bord Visa Onchain Analytics. »

À ce jour, les stablecoins examinés par Visa sont l’USDT, l’USDC, le PYUSD et l’USDP, sur les blockchains Avalanche, Binance Smart Chain, Ethereum, Solana et Tron pour les couches 1, et Arbitrum, Base, Polygon et Optimism pour les couches 2.

Avec cette initiative, le leader des paiements par carte s’affirme comme un acteur majeur du secteur Web3 en plein essor. La société a déjà lancé de nombreuses expérimentations autour des monnaies numériques des banques centrales et de la tokenisation.

En partenariat avec son rival Mastercard, Visa entend bien ne pas manquer le virage des paiements mondiaux qui se dessine.

Retour en haut