Tron: La Sec porte plainte contre Justin Sun !

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis intensifie ses efforts pour réguler les acteurs de l’industrie de la crypto. Elle a récemment modifié sa plainte contre Justin Sun, un entrepreneur bien connu dans ce domaine, l’accusant d’avoir illégalement promu les cryptomonnaies Tron (TRX) et BitTorrent (BTT) sur le territoire américain.

La SEC maintient ses allégations contre le fondateur de Tron (TRX)

Depuis mars 2023, la SEC poursuit Justin Sun devant le tribunal de District des États-Unis pour le District Sud de New York. Elle a récemment déposé une requête visant à établir la compétence juridique de M. Sun pour ses activités aux États-Unis, contrecarrant ainsi sa tentative antérieure de rejeter le procès.

La SEC soutient que Sun a passé un nombre significatif de jours aux États-Unis entre 2017 et 2019, effectuant des voyages d’affaires dans des villes telles que New York, Boston et San Francisco pour promouvoir les tokens TRX et BTT. Cette présence justifierait la compétence juridique de la SEC dans cette affaire.

Les défendeurs appellent à une réglementation crypto claire

La nouvelle plainte de la SEC accuse Sun de pratiques commerciales trompeuses, de promotion non autorisée et de vente de titres d’actifs crypto non enregistrés.

Les défenseurs de Sun soulignent l’importance cruciale d’une réglementation claire dans le secteur de la crypto, mettant en garde contre les conséquences potentielles de l’absence d’un cadre réglementaire précis sur le marché mondial des cryptomonnaies.

Bien que la procédure juridique engagée par la SEC n’ait eu qu’un impact limité sur les prix des cryptomonnaies TRX et BTT, elle souligne l’importance croissante de la réglementation dans l’industrie de la crypto.

Retour en haut