Sony veut créer son stablecoin et sa propre blockchain !

Sony, le géant de l’industrie, aspire à son propre stablecoin. En septembre dernier, Sony a collaboré avec Startale pour lancer sa propre blockchain, visant à intégrer des fonctionnalités Web3 à divers niveaux de ses activités, notamment dans le domaine des jeux vidéo. À présent, Sony se lance dans l’univers des stablecoins à travers sa filiale, Sony Bank.

SONY BANK EXPÉRIMENTE UN STABLECOIN AU JAPON

La filiale financière de Sony, Sony Bank, s’engage dans l’univers des stablecoins. Cette décision a été révélée par le média japonais Nikkei le 4 avril. Sony Bank a ainsi débuté des essais portant sur la création d’un stablecoin adossé au yen.

Sony Bank vise à réduire les frais de transaction et de transfert grâce à cette initiative. Ces expérimentations permettront d’évaluer l’efficacité d’un stablecoin en tant que moyen de paiement dans les transactions impliquant la propriété intellectuelle de Sony.

De plus, Sony Bank cherche à anticiper les éventuels défis juridiques liés à un tel projet.

Cette expérimentation se déroulera sur Polygon, une sidechain d’Ethereum, sur une période de plusieurs mois. L’entreprise belge SettleMint sera chargée du développement.

LA COURSE AUX STABLECOINS

Les stablecoins suscitent un vif intérêt ces derniers temps. Ripple a également annoncé le lancement d’un stablecoin adossé au dollar américain le 4 avril. Celui-ci sera entièrement soutenu par des dépôts en dollars ou des bons du Trésor américain, émis sur l’XRP Ledger de Ripple ainsi que sur Ethereum.

Il reste à voir si ce nouveau stablecoin pourra rivaliser avec les acteurs majeurs déjà établis tels que l’USDT de Tether et l’USDC de Circle.

LIRE  Ferme de minage BTC en Norvège, le combat commence !

De son côté, Tether continue d’accroître ses réserves de BTC, avec l’acquisition de 8 888 BTC supplémentaires, portant son total à plus de 5 milliards de dollars en Bitcoin dans ses coffres.

Retour en haut