Solana: Comment régler les problèmes de surcharges du réseau ?

Austin Federa, le responsable stratégique de la Fondation Solana, a décortiqué les raisons sous-jacentes des récents embouteillages sur le réseau Solana.

« L’objectif premier de Solana est d’établir le réseau le plus rapide, ouvert et décentralisé au monde, un défi de taille. Une équipe pluridisciplinaire œuvrant à partir de différentes sphères de contributions majeures s’efforce de consolider le réseau Solana, malgré quelques écueils », a expliqué M. Federa. Il a souligné que la couche de consensus de Solana reste opérationnelle, mais que le réseau ne répond pas pleinement aux attentes en termes d’expérience utilisateur.

« Actuellement, nous traitons environ 700 transactions par seconde, un chiffre honorable même dans les circonstances actuelles. Cependant, des améliorations sont impératives pour le protocole de base de Solana », a ajouté M. Federa.

Les développeurs s’attellent à résoudre les problèmes de goulot d’étranglement affectant un composant spécifique de la pile réseau. Toutefois, selon M. Federa, les plans de mise à niveau et la demande croissante n’étaient pas parfaitement alignés :

« On pourrait envisager cela comme un échec partiel. La demande d’espace bloc sur Solana est immense, tout comme l’utilisation du réseau. Nous traitons davantage de transactions que les couches 1 et 2 d’Ethereum réunies. »

M. Federa a reconnu que certains pourraient interpréter la situation comme un manque de prévoyance dans la planification et l’exécution des mises à niveau réseau.

Notant que les développeurs auraient pu anticiper ces pics de demande en se basant sur les données historiques.

Les développeurs ont travaillé à corriger un bogue d’implémentation ayant entraîné une hausse soudaine des échecs de transactions sur Solana. M. Federa a souligné que les équipes d’ingénierie ont sacrifié de nombreuses heures de sommeil pour préparer et tester les correctifs avant leur déploiement sur le réseau principal :

LIRE  Bitcoin: Les mineurs toujours en force ?

« Il s’agit d’un effort collectif visant à identifier les problèmes, à proposer des solutions et à améliorer à la fois à court et à long terme le réseau. »

Solana a subi des critiques pour les interruptions de service survenues au cours des deux dernières années, bien que ce ne soit pas le seul protocole à avoir rencontré des problèmes. M. Federa a comparé cette phase de croissance à celle des débuts d’Amazon Web Services, reconnaissant que l’industrie de la blockchain est soumise à un examen minutieux.

« Les attentes de disponibilité à 100 % sont légitimes, bien que la mise à l’échelle ne devrait pas se faire au détriment de la stabilité », a-t-il souligné.

Solana reste étiqueté comme bêta, un choix transparent selon M. Federa, qui estime que le réseau actuel ne représente pas encore sa forme finale. La version 1.17.31, publiée le 15 avril, est conçue pour réduire la congestion du réseau et est désormais disponible pour une utilisation généralisée par les validateurs du réseau principal.

Retour en haut