La Russie recois 20 milliards en usdt ! Washington et Londres ouvre une enquete

Depuis le début de son opération spéciale en Ukraine, la Russie fait face à une série de sanctions émanant des pays membres de l’OTAN et de leurs alliés.

Parmi ces mesures figurent la fermeture des espaces aériens aux compagnies russes, la suspension et la limitation des visas, le contrôle, voire l’interdiction de certaines exportations. Le gel des avoirs et des biens de certains oligarques, ainsi que des restrictions strictes sur les mouvements financiers internationaux pour entraver le financement de la guerre.

Dans ce contexte, l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) a récemment sanctionné 13 entités liées de près ou de loin au pouvoir russe. Désormais, une enquête internationale est lancée sur un mouvement de fonds de 20 milliards de dollars en USDT qui aurait transité par l’exchange russe Garantex. Voici un aperçu des développements de cette affaire.

Ces 20 milliards de dollars en USDT représentent une violation flagrante des sanctions imposées à la Russie. Bloomberg a révélé le 28 mars dernier que les États-Unis et le Royaume-Uni mènent une enquête sur ce transfert de fonds.

Selon des sources proches du dossier, cette somme était libellée en USDT, le stablecoin de Tether. Depuis le début des sanctions contre le régime de Poutine, les autorités russes ont recours aux cryptomonnaies pour contourner la surveillance des États-Unis, ce qui est une tâche ardue étant donné la vigilance de l’OFAC.

L’OFAC avait déjà sanctionné la plateforme russe Garantex en avril 2022 pour son implication dans le blanchiment d’argent lié aux ransomwares et le financement du terrorisme. Cette plateforme se trouve donc une nouvelle fois sous les projecteurs des autorités américaines et britanniques.

LIRE  Un logiciel malveillant vole les bitcoins des joueurs de Call Of Duty

Bloomberg rapporte qu’un transfert de 20 milliards de dollars en USDT a transité par Garantex.

Cela suscitant une enquête des autorités américaines et britanniques pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette transaction et déterminer la responsabilité de Tether dans cette affaire.

La Russie utilise les cryptomonnaies pour éviter les sanctions internationales est une réalité connue.

Les États-Unis et le Royaume-Uni ont ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances de ce transfert. Si cette information s’avère exacte, il s’agirait de la plus grande violation des sanctions financières internationales contre la Russie depuis le début de la guerre en Ukraine.

Des questions telles que l’origine des fonds, leur itinéraire, le destinataire et les personnes impliquées restent sans réponse et nécessitent des investigations approfondies.

La responsabilité de Tether Limited pourrait également être mise en cause dans cette affaire, mais compte tenu des relations étroites entre l’émetteur de stablecoin et les autorités américaines, il semble peu probable que des poursuites soient engagées.

Cependant, la proximité entre Paolo Ardoino, le directeur de Tether, et l’OFAC a été critiquée à plusieurs reprises par des acteurs de la cryptosphère aux États-Unis. Malgré tout, l’affaire des 20 milliards de dollars en USDT vers la Russie reste troublante et mérite une surveillance attentive.

Retour en haut