Hausse du Bitcoin au Salvdor les habitants se frottent les mains !

En septembre 2021, le Salvador a marqué l’histoire en devenant le premier pays à légaliser le bitcoin comme monnaie officielle. À ce jour, aucun autre pays n’a suivi cet exemple novateur.

Dans le charmant village balnéaire d’El Zonte, prisé par les amateurs de surf et les touristes. Maria exprime sa satisfaction d’avoir investi dans le bitcoin, la monnaie légale depuis 2021 au Salvador, qui a récemment atteint des sommets sans précédent.

« L’essor a été incroyable et je suis vraiment ravie », déclare cette commerçante à l’AFP.

Maria, qui gère une petite épicerie dans ce village de 3 000 habitants situé à environ soixante kilomètres à l’ouest de la capitale San Salvador. Affirme avoir investi 2 200 dollars dans la crypto, il y a quatre ans, et elle dispose désormais d’un capital de 19 000 dollars.

Le prix du bitcoin a atteint un record absolu de 73 797 dollars la semaine dernière, avant de connaître une légère baisse. À la fin de l’année 2022, cette cryptomonnaie se négociait en dessous de 17 000 dollars.

Maria Aguirre, 53 ans, affirme que le bitcoin lui a apporté une « meilleure stabilité financière », lui permettant d’acquérir un lave-linge, une cuisinière et un réfrigérateur grâce à ses investissements dans la crypto. Sur la devanture de son commerce baptisé « Tienda Mary », un panneau indique : « Bitcoin Accepté ».

À El Zonte, ainsi que dans les villages environnants, la monnaie virtuelle est couramment utilisée pour les transactions quotidiennes. Cette pittoresque station balnéaire est désormais surnommée « Bitcoin Beach » en raison de son adoption précoce de la cryptomonnaie.

« Bitcoin Beach » est également le nom d’une application utilisée dans la région pour faciliter les transactions. Assise dans son petit restaurant, Rosalina Franco déclare servir quotidiennement de nombreux clients qui paient en bitcoins, la plupart étant des touristes étrangers.

LIRE  Bitcoin: Le fondateur de télégram en possède plus de 100 !

« Ce que je gagne en bitcoins, je le conserve, je ne le dépense pas, c’est un moyen d’épargne », explique cette femme de 70 ans.

En 2021, le Salvador est devenu le premier pays au monde à adopter le bitcoin comme monnaie légale, sous l’impulsion du président Nayib Bukele, qui se réjouit par ailleurs de la récente augmentation de la valeur de la monnaie. La semaine dernière, il a annoncé que le pays allait mettre de côté des milliers de bitcoins d’une valeur de 407 millions de dollars.

Le jeune président de 42 ans a introduit le bitcoin dans le but de dynamiser une économie dollarisée et dépendante. Les envois de fonds étrangers, malgré les avertissements du FMI et de la Banque mondiale concernant la forte volatilité de la cryptomonnaie.

Cependant, cette initiative ne convainc pas toute la population : selon une enquête de l’Université d’Amérique centrale (UCA), 88 % des Salvadoriens n’ont pas utilisé le bitcoin dans leurs transactions en 2023.

« Ce qui est clair, c’est que les gens continuent de privilégier les méthodes traditionnelles de transfert d’argent, en raison de la méfiance à l’égard de la volatilité des cryptomonnaies », souligne l’économiste indépendant César Villalona.

Blanca Castillo, qui gère un magasin de fleurs artificielles et de jus naturels à El Zonte, se félicite également des « profits » réalisés grâce au bitcoin, mais elle reconnaît également les risques encourus. « Lorsqu’on constate une baisse de la valeur de la monnaie, on craint des pertes… Il faut surveiller constamment son évolution », souligne-t-elle.

Retour en haut