Ethereum 2024 : Un nouveau Hard Fork à venir ?

Le 13 mars récent, la mise à jour majeure Cancun-Deneb a été implémentée sur le réseau Ethereum.

Cette mise à jour a introduit les blobs, une nouvelle forme de stockage, bénéfique notamment pour les L2 et autres rollups, leur permettant de stocker efficacement les données des transactions hors chaîne à moindre coût. Maintenant, l’attention se tourne vers le prochain hard fork en préparation : Prague-Electra.

UN APERÇU DE PRAGUE-ELECTRA APRÈS CANCUN-DENEB

Ethereum est encore loin de sa version finale. Pour y parvenir, le réseau subira une série de mises à jour au cours des prochaines années, via des hard forks. Ces mises à jour ne sont pas rétrocompatibles, nécessitant que tous les nœuds se mettent à jour pour rester connectés au réseau. Après le déploiement de Cancun-Deneb en mars dernier, les développeurs se concentrent désormais sur le développement du prochain hard fork, Prague-Electra.

Comme c’est devenu la norme depuis le passage au Proof of Stake, ce hard fork se compose de deux volets distincts : Prague, qui actualise la couche d’exécution d’Ethereum, également appelée Execution Layer (EL), et Electra, qui met à jour la couche de consensus d’Ethereum, connue sous le nom de Consensus Layer (CL). Ces deux volets sont interdépendants et permettent la mise à niveau globale de l’architecture d’Ethereum.

LIRE  Crypto: Le Bitcoin dépasse la barre des 70 000 dollar !

À présent, les développeurs étudient les évolutions qui seront intégrées à ce hard fork. Initialement proposées par les développeurs sous forme d’Ethereum Improvement Proposals (EIP), ces évolutions sont examinées et validées lors des réunions bimensuelles des développeurs.

LES EIP PRÉVUES POUR PRAGUE-ELECTRA

À peine un mois après le déploiement du hard fork précédent, les développeurs ont déjà un aperçu de ce qui sera inclus dans Prague-Electra.

Comme mentionné le 9 avril par Christine Kim, chercheuse chez Galaxy, 4 EIP ont déjà été validées et seront implémentées dans le hard fork Prague-Electra :

EIP-6110 : Dépôts des validateurs de réserve sur la chaîne ;
EIP-7002 : Retraits déclenchables depuis la couche d’exécution ;
EIP-7251 : Augmentation du MAX_EFFECTIVE_BALANCE ;
EIP-7549 : Déplacement de l’indice du comité hors de l’Attestation. Explorons ces EIP et leurs implications sur le réseau.

EIP-6110 : DÉPÔTS DES VALIDATEURS DE RÉSERVE SUR LA CHAÎNE

Commençons par l’EIP-6110, intitulée « Dépôts des validateurs de réserve sur la chaîne », proposée par les développeurs Mikhail Kalinin, Danny Ryan et Peter Davies.

Cette EIP modifie la gestion des dépôts des validateurs. Jusqu’à présent, un validateur devait avoir 32 ETH, appelés staking, pour participer au processus de validation des blocs. Auparavant, ces dépôts étaient stockés sur la couche de consensus d’Ethereum. Cette EIP vise à les intégrer directement à la couche d’exécution, éliminant ainsi le besoin pour les validateurs de voter sur l’inclusion des dépôts, ce qui améliore la sécurité en supprimant une étape de vote.

EIP-7002 : RETRAITS DÉCLENCHEURS DEPUIS LA COUCHE D’EXÉCUTION

Ensuite, l’EIP-7002, intitulée « Retraits déclenchables depuis la couche d’exécution », proposée par Danny Ryan, Mikhail Kalinin, Ansgar Dietrichs, Hsiao-Wei Wang et Lightclient.

LIRE  La Paris Blockchain Week 2024

Cette EIP vise à permettre aux validateurs de déclencher des retraits et des sorties de staking directement depuis la couche d’exécution (Execution Layer), élargissant ainsi les options de retrait.

ethereum prague electra

EIP-7251 : AUGMENTATION DU MAX_EFFECTIVE_BALANCE

La troisième EIP qui sera déployée avec Prague-Electra est l’EIP-7251, « Augmentation du MAX_EFFECTIVE_BALANCE », souvent abrégée en MaxEB.

Cette EIP vise à répondre à un problème croissant sur Ethereum lié à l’augmentation du nombre de validateurs. Elle augmente la limite de dépôt fixée à 32 ETH à 2048 ETH, permettant ainsi de réduire la multiplication des nœuds validateurs au profit de super nœuds, améliorant la stabilité du réseau.

EIP-7549 : DÉPLACEMENT DE L’INDICE DU COMITÉ HORS DE L’ATTESTATION

Enfin, la quatrième EIP prévue pour Prague-Electra est l’EIP-7549, « Déplacement de l’indice du comité hors de l’Attestation ».

Cette EIP vise à optimiser le processus de vérification des attestations sur Ethereum en rendant l’agrégation des votes plus efficace et en réduisant le coût de traitement nécessaire pour atteindre le consensus.

D’autres EIP pourraient être ajoutées dans les mois à venir, avant le déploiement du hard fork. En attendant, les équipes de développeurs travailleront sur l’intégration de ces EIP, qui seront ensuite testées sur différents environnements de développement puis sur les testnets d’Ethereum. Le déploiement sur le mainnet est prévu pour le dernier trimestre de 2024, sous réserve d’imprévus.

Retour en haut