ETF Ethereum: Grayscale se retire ?!

Alors que la Securities and Exchange Commission (SEC) continue de reporter sa décision sur l’approbation des ETF Ethereum au comptant, plusieurs ETF Ethereum à terme sont déjà disponibles sur le marché américain.

Dans un revirement surprenant, Grayscale vient d’annoncer qu’il retire sa demande d’enregistrement pour son Grayscale Ethereum Futures Trust ETF.

Cette décision soulève des questions : Grayscale opte-t-il désormais pour un ETF Ethereum au comptant ? Y a-t-il eu des discussions récentes avec la SEC qui auraient influencé leur stratégie ? Voici ce que l’on sait à ce stade.

Grayscale se rétracte sur sa demande d’ETF Ethereum à terme (Futures)

 

Avant de plonger dans les raisons qui ont poussé la société de Michael Sonnenshein à abandonner son ETF Ethereum à terme, faisons d’abord le point sur la situation actuelle de ce marché en ce début de mai.

En ce qui concerne les produits négociés en bourse liés à Ethereum, il est à noter qu’il existe plusieurs ETF à terme sur le marché depuis octobre dernier, notamment ceux proposés par Valkyrie, VanEck, ProShares, BitWise et Volshares.

Cette pluralité suggère qu’obtenir l’approbation de la SEC n’est pas nécessairement une tâche insurmontable, ce qui laisse penser que Grayscale avait de solides chances d’obtenir l’approbation pour le sien, dont la demande a été déposée le 19 octobre dernier.

Dans le même ordre d’idées, il est également notoire que Grayscale, aux côtés d’entreprises spécialisées telles que BlackRock, Ark Invest ou 21shares, cherche depuis des mois à obtenir l’approbation d’un ETF Ethereum au comptant.

Ces types d’ETF ont été autorisés sur le marché américain depuis le début de janvier pour Bitcoin, et certains acteurs aimeraient proposer des produits similaires pour la deuxième cryptomonnaie en importance. Cependant, la SEC rejette systématiquement ces demandes et reporte continuellement les décisions à ce sujet.

LIRE  Affaire Ftx: Va t'il rembourser 118% du montant ?

L’optimisme concernant cette question diminue progressivement, et les experts chargés d’estimer les probabilités de cet événement ont récemment revu leurs prédictions à la baisse, passant de 70 à 25 %.

Les motifs de cette décision demeurent flous pour les observateurs du marché

 

Ainsi, Grayscale avait simultanément soumis une demande pour un ETF Ethereum à terme et une autre pour un ETF Ethereum au comptant. La société vient de retirer officiellement sa demande pour le premier, ce qui suscite des interrogations parmi les observateurs quant à ses motivations.

James Seyffart, un expert du secteur chez Bloomberg, exprime son étonnement, pensant que Grayscale aurait pu utiliser son ETF Ethereum à terme comme un « cheval de Troie » pour faciliter l’approbation de celui au comptant.

Étant donné que la décision était prévue pour le 23 mai, il trouve étrange cette précipitation et émet la conjecture personnelle selon laquelle Grayscale aurait pu être convaincu.

Après une discussion avec des représentants de la SEC, de retirer sa demande immédiatement. Peut-être pour la présenter ultérieurement avec des modifications, ou bien parce qu’ils anticipent l’approbation de l’ETF au comptant ?

Une certaine perplexité persiste quant à ce retrait soudain, et James Seyffart souligne que désormais, Grayscale ne dispose plus d’aucun recours juridique en cas de rejet éventuel par la SEC.

La société va donc se focaliser sur son ETF Ethereum au comptant et se joindre à BlackRock, Invesco Galaxy, Fidelity, 21Shares, Hashdex et Ark Invest dans un bras de fer avec le régulateur pour obtenir leur approbation.

Le président de la SEC a répondu aux interrogations de la presse le 7 mai, mais ses réponses sont restées évasives sur ce sujet. Par conséquent, l’issue de cette affaire demeure plus incertaine que jamais, et l’introduction des ETF Ethereum au comptant à Wall Street est clairement compromise.

LIRE  Crypto: Top 3 des pays avec le plus d'actifs numériques !

 

Retour en haut