Crypto: Le layer 1 Monad lève 255 millions de dollars !

Les financements se multiplient dans le domaine des cryptomonnaies, qui a retrouvé son éclat grâce aux récents sommets historiques du Bitcoin. Cette fois-ci, c’est le projet Monad de Layer 1 qui se démarque en clôturant une levée de fonds massive de 255 millions de dollars.

PARADIGM DIRIGE LE TOUR DE FINANCEMENT DE MONAD LABS

Le mardi 9 avril 2024, l’équipe de Monad Labs a annoncé la finalisation d’une ronde de financement visant à soutenir le développement d’un nouveau réseau blockchain de première couche (Layer 1, ou L1).

Menée par le fonds d’investissement Paradigm, cette levée de fonds a également vu la participation d’Electric Capital et de Greenoaks. Au total, 255 millions de dollars ont ainsi été injectés dans les coffres de Monad Labs, selon les rapports du magazine Fortune. Un financement salué par le co-fondateur du projet Monad, Keone Hon :

« Après environ deux ans de développement, nous franchissons une étape cruciale. (…) À une époque où de nombreux chercheurs se concentrent sur le déploiement et d’autres aspects de la mise à l’échelle, Monad a choisi de se concentrer sur l’exécution pure. »

ATTEINDRE LE NIVEAU DES BOURSES TRADITIONNELLES, MAIS SUR BLOCKCHAIN !

Basée sur l’Ethereum Virtual Machine (EVM), la blockchain de Monad permet aux développeurs Ethereum de migrer facilement leurs applications décentralisées (dApps) vers le nouveau réseau en cours de développement.

De même, les dApps développées sur des blockchains compatibles avec l’EVM, telles que Polygon (MATIC), Avalanche (AVAX), BNB Chain et Optimism (OP), peuvent être aisément transférées sur Monad.

« Tout développeur ayant conçu une application pour l’une des blockchains mentionnées ci-dessus peut la déployer sur Monad sans aucune modification. »

LIRE  Bitcoin : 1 million de dollars en 2030 ?

Keone Hon, co-fondateur de Monad

Après avoir levé initialement 19 millions de dollars lors d’un tour d’amorçage (seed round) en 2023, les centaines de millions de dollars fraîchement collectés permettront à Monad Labs de « lancer son réseau principal (MainNet) d’ici la fin de l’année 2024 ».

Un réseau de test (TestNet) sera mis en place « dans les deux prochains mois ».

La future blockchain L1 de Monad, avec ses prévisions de capacité de transactions par seconde très élevées, est destinée à être utilisée pour le « trading à haute fréquence », selon son co-fondateur.

Ce dernier affiche ainsi son ambition de rivaliser avec les bourses traditionnelles telles que le Nasdaq ou le Chicago Mercantile Exchange (CME).

Retour en haut