Crypto: adoption massive et croissance d’après l’ADAN ?

L’Association pour le Développement du Web Décentralisé (ADAN) rassemble plus de 200 professionnels œuvrant dans le domaine du web décentralisé. Ses objectifs principaux sont les suivants :

– Encourager la croissance du secteur de la crypto et de la blockchain ;
– Rendre la crypto plus accessible au grand public ;
– Établir des partenariats ;
– Contribuer à l’élaboration d’une réglementation au niveau national et européen.

Parmi les membres de son conseil d’administration figurent des représentants de grandes entités crypto en France telles que Forge (une filiale crypto de la Société Générale), KPMG France, Cube3 et Coinhouse.

Les rapports publiés par l’ADAN sont très attendus, car ils fournissent des constats et mettent en lumière des indicateurs clés sur les cryptos et leur adoption.

Voici un aperçu des principaux éléments du dernier rapport de l’ADAN, publié le 19 mars 2024, concernant l’adoption et la croissance du secteur crypto.

ADOPTION DES ACTIFS CRYPTOS EN FRANCE ET EN EUROPE

Les données présentées dans le rapport de l’ADAN proviennent d’une enquête menée auprès de 2001 personnes âgées de plus de 18 ans.

Représentatives de la population française en termes d’âge, de sexe, de catégorie socioprofessionnelle et de lieu de résidence. Il est important de noter que les chiffres de 2024 sont basés sur une enquête réalisée en décembre 2023.

LIRE  La quantité de bitcoins proposée par Coinbase atteint son point le plus bas en 9 ans !

NOTORIÉTÉ DES CRYPTOS DANS LA POPULATION

La notoriété des cryptos demeure élevée en 2024, bien qu’elle ait diminué de 3 points par rapport à 2023. Ce constat est similaire pour les NFT et les stablecoins.

Cette légère baisse s’explique principalement par le marché baissier des cryptos en 2022 et 2023, marqué par des baisses de prix et des scandales touchant les plateformes d’échange comme FTX, ce qui a conduit certaines personnes à se désintéresser des cryptomonnaies.

Néanmoins, la notoriété des cryptos demeure élevée, avec des pourcentages comparables à ceux d’autres pays européens tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Italie.

ACQUISITION DES CRYPTOS PAR LA POPULATION

En ce qui concerne les investisseurs en cryptos, la France est légèrement en retard par rapport à d’autres pays européens, avec seulement 12 % de détenteurs de cryptos contre 17 % aux Pays-Bas et 16 % au Royaume-Uni.

La part d’hommes parmi les investisseurs français est en augmentation, représentant 70 % en 2024 contre 64 % en 2023. Il est également notable que la tranche d’âge des 18-24 ans voit sa part doubler en un an, passant de 12 % en 2023 à 24 % en 2024.

INDUSTRIE CRYPTO EN FRANCE ET EN EUROPE

Les données sur l’industrie proviennent d’un sondage mené auprès de 51 entreprises entre le 1er janvier et le 2 février 2024. Les résultats ont été analysés par les équipes de KPMG et de l’ADAN pour dégager des tendances.

ENTREPRISES DU WEB 3

Le paysage industriel français du web 3 est encore jeune, avec une moyenne d’âge des entreprises sondées de 5 ans. Les TPE dominent le marché, mais on observe une consolidation avec plus de 30 % des entreprises ayant un chiffre d’affaires annuel dépassant les 2 millions d’euros en 2024.

LIRE  TERRA (LUNA) : UN AN APRÈS SON ARRESTATION, LA DESTINATION DE DO KWON RESTE INCERTAINE

MARCHÉ DE L’EMPLOI DU WEB 3

Le marché de l’emploi a connu une vague de licenciements notable en 2023, mais 85,7 % des entreprises prévoient de recruter à nouveau en 2024. Les profils techniques, en particulier les ingénieurs informatiques, restent les plus recherchés, mais on observe une diversification des compétences recherchées, notamment en marketing, conformité et commerce.

FINANCEMENTS

Les levées de fonds ont progressé ces dernières années, principalement à des stades précoces de développement des entreprises.

La Bpifrance joue un rôle important dans le soutien financier, mais le rapport souligne le besoin de plus de financement français dans les stades de levée de fonds plus avancés pour garantir la souveraineté nationale.

En conclusion, le secteur du Web 3 en France est en pleine croissance et structuration, avec des perspectives positives renforcées par la récente hausse du Bitcoin. L’année 2024 pourrait être un jalon dans le développement de cette industrie en France.

Retour en haut