Arnaque FTX: les acolytes de SBF trainés en justice

Le 28 mars dernier, l’ex-patron de FTX a été condamné à 25 ans de prison, une décision qui semble maintenant irrévocable malgré les intentions d’appel évoquées par ses avocats.

Désormais, la justice se tourne vers les autres acteurs impliqués dans cette affaire, dont la culpabilité ne fait aucun doute, étant donné qu’ils ont tous plaidé coupable des accusations portées contre eux.

Parmi eux, on compte Caroline Ellison, ancienne PDG d’Alameda Research, Gary Wang, cofondateur de FTX, Nishad Singh, ancien directeur de l’ingénierie de FTX, et Ryan Salame, ancien cadre de FTX.

Ce dernier comparaitra devant le juge Lewis Kaplan du tribunal américain du district sud de New York le 28 mai prochain pour connaître sa peine.

Le dirigeant de FTX avait déjà plaidé coupable en septembre dernier pour complot en vue d’apporter des contributions politiques illégales ainsi que pour complot en vue d’exploiter une entreprise de transfert d’argent sans licence.

Les procureurs ont déclaré à l’époque que Ryan Salame et ses collègues avaient réalisé « plus de 300 dons à des partis politiques pour un montant estimé à plusieurs dizaines de millions de dollars ».

Bien que les dons politiques soient autorisés aux États-Unis, ceux effectués dans ce cadre spécifique sont considérés comme illégaux, car ils ont été réalisés de manière détournée et en dehors des cadres légaux établis.

Le bureau du procureur américain du district sud de New York a déclaré en septembre dernier que Ryan Salame avait accepté de favoriser les intérêts de FTX. D’Alameda Research et de ses complices à travers une campagne d’influence politique illégale et une entreprise de transfert d’argent non autorisée.

LIRE  Crypto: Coinbase publie de bon résultats trimestriels !

Ce plaidoyer de culpabilité reflète leur engagement à poursuivre rapidement en justice les individus impliqués dans des activités criminelles liées à FTX et ses affiliés.

L’audience pour le prononcé de la peine aura lieu le 28 mai prochain à 11h, devant le même juge ayant condamné Sam Bankman-Fried à 25 ans de prison.

Il reste à voir si Lewis Kaplan sera clément envers Ryan Salame en tenant compte de son plaidoyer de culpabilité, ou s’il décidera d’être sévère envers l’ancien collaborateur de SBF. La peine infligée au génie de la cryptographie a suscité de vifs débats dans la communauté, qui espérait une sanction plus sévère de la part de la justice.

Retour en haut